LUMIERES

LUMIERES
Cinéma & commerces à Armentières

  • Informations
  • Philosophie

2006-2014
8,35M€ HT
4.451 m² shon

Maîtrise d’ouvrage :
SEM Ville Renouvelée
Eiffage
Maîtrise d’œuvre :
Maes architectes urbanistes
Atelier Cattani, architecte scénographe
Etr Ingénierie, BET vrd
SL2EC, économiste
Serga, acousticien

mission complète

3 rue de la Gare, Armentières/59

Programme :
Cinéma de 5 salles
Passage couvert & commerces

C’est au sein de l’ancienne friche Beaudeux, dont une partie est classée monument historique, que s’inscrit le nouvel Espace Lumière. Un projet structurant, assurant le lien entre le centre-ville et la gare par le biais d’un passage animé. Le bâtiment préserve et mets en valeur la verrière de l’ancien établissement.
Au cœur d’un bâtiment classé, la construction du cinéma ne pouvait que proposer un parti-pris original. En l’occurrence offrir un contraste saisissant aux visiteurs via l’intégration des salles obscures dans une construction « légère » avec des espaces de circulation baignés de lumière. L’entrée du cinéma, qui s’effectue par la rue couverte, plonge ainsi d’emblée le visiteur dans une ambiance feutrée mais néanmoins lumineuse. S’offre alors à lui un vaste espace d’accueil imaginé pour réduire le sentiment d’attente parfois pénible pour les visiteurs lors des périodes d’affluence.
Ici où là, des poteaux en fonte, déposés lors de la déconstruction, ont été repositionnés dans l’espace, rappelant ainsi l’histoire du lieu. Les sheds, toitures en dents de scie typiques de l’architecture industrielle du Nord, ont été reconstitués.

Une vraie réflexion a également été menée pour proposer des salles extrêmement confortables, aux plus hauts standards modernes :

– Une disposition en gradins courbes (type amphithéâtre) pour un regard vers l’écran optimal quelque soit la place. L’aménagement propose également une échappée visuelle de 18 cm (contre 15 en moyenne) pour offrir des conditions de visionnage exceptionnelles.

– Un traitement acoustique particulier qui limite le phénomène de réverbération en accord avec un systéme d’éclairages qui réduit le risque d’éblouissement et offre une lumière diffuse au niveau des sièges, afin de proposer une ambiance intimiste spécifique.

– Des fauteuils clubs non rabattables, à l’assise très confortable et donnant la possibilité au spectateur d’étendre ses jambes.

– Un process cinématographique performant, incluant écrans plats microperforés et son d’ambiance depuis les murs.

Cette mission est précédée d’une mission d’urbanisme pour la reconstruction du quartier de la gare dans un périmètre de réflexion de 10 ha et d’investigation de 4 ha.



This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!